Traverser la chaussée de Holy Island : ce qu’il faut savoir


Partage:

Tweet about it
Share on Facebook

Script vidéo

Traverser la chaussée de Holy Island : ce qu’il faut savoir

Bienvenue dans cette vidéo, qui vous donnera des informations sur la chaussée qui mène à Holy Island de Lindisfarne, ou « Holy Island » comme l’appellent ses habitants.

Alors oui, nous parlerons de ces voitures qui finissent coulées au fond de la mer du Nord, et nous vous expliquerons comment éviter cela.

Tout d’abord, quelques repères: Holy Island est au nord-est de l’Angleterre, à 20 minutes de route de l’A1 en venant de l’Écosse. Elle est située à mi-chemin entre Edinburgh and Newcastle. La gare la plus proche est celle de Berwick sur Tweed, qui se trouve à 3h40 de Londres en train, ou 45 minutes de la gare d’Edinburgh Waverley.

L’île a un peu la forme d’un pilon de poulet. C’est un site naturel classé, d’une beauté exceptionnelle, avec de superbes plages sauvages, un château, un prieuré en ruines, deux pubs, quatre cafés, une distillerie, une hydromellerie, des petits commerces et quelques églises. Le village est sur cette partie de l’île, tout comme nous au gîte Belvue Guesthouse. Le continent est à 1,5 km de l’extrémité ouest de l’île, là où vivent les macareux. Et voici la mer du Nord, dont le niveau s’élève entre 3,5 et 5,5 mètres lors de la marée montante.

Entre le continent et l’île se trouve une route chaussée sur laquelle on peut circuler à marée basse. La route fait environ 5 km de long, traverse la mer sur les premiers kilomètres, puis serpente le long de l’île. Quand la mer est basse, elle ressemble à une route ordinaire, à la beauté parfois étrange.

Selon les conditions de circulation, il faut environ 10 minutes pour parcourir la chaussée. En début de route, se trouve un petit pont passant sur l’embouchure de la South Low, et à côté se situe le célèbre refuge pour les conducteurs qui ont été surpris par la marée. Nous y reviendrons, mais remarquons tout de même que les gens d’ici l’appellent « la boîte à idiots », et à raison.

Un petit rappel sur les marées à Holy Island: Elles ont lieu deux fois par jour, à des heures différentes. Les marées sont causées par l’attraction lunaire, et varient selon son orbite. Par conséquent, les marées montent un peu plus tard de jour en jour. Lorsque la marée monte, la traversée est impossible. Évitez le danger et l’embarras d’être secouru par les garde-côtes. Ce qui arrive à peu près une fois par mois, et plus souvent lors des mois d’été.

Il est dangereux de traverser la chaussée 2 heures avant le point culminant de la marée, et 3 heures après, bien que cette fenêtre de temps varie plus ou moins selon la force des marées en vigueur, mais aussi la pression atmosphérique, les conditions météo, et d’autres facteurs.

Là, vous pensez sûrement que c’est compliqué: comment savoir quand traverser en toute sécurité? La réponse est simple, et sur votre moteur de recherche préféré: tapez « Holy Island tide times », et cliquez sur le lien du conseil municipal du Northumberland. Puis, regardez la date qui vous intéresse. Les calculs du conseil municipal font preuve de prudence, il y a donc peu de chances que vous rencontriez des problèmes si vous vous y fiez. Mais faites preuve de bon sens. S’il y a de la tempête ou des rafales de vent, partez bien avant l’horaire de fin de la fenêtre de passage. Si la route est déjà recouverte par l’eau de mer quand vous la traversez, faites demi-tour. Mieux vaut être en sécurité que finir noyé ou secouru.

L’une des questions que l’on nous pose le plus vient de personnes qui pensent que nous exagérons les choses.

Bah, ce n’est qu’un peu d’eau de mer sur la route… Et alors ? Qu’est-ce qui peut bien m’arriver ?

Pour répondre à cela, nous sacrifions deux de nos voitures animées pour une petite démonstration. L’une est une voiture familiale, et l’autre un SUV de taille moyenne. À son point le plus bas, la route de la chaussée est 3,5 m au-dessus du niveau de la mer. Sur la chaussée, les marées montent en moyenne de 4,5 m. Représentons cette ligne. Vous voyez où nous voulons en venir… Et ce n’est qu’une marée normale. Si l’on dessine une forte marée… Vous voyez ? Maintenant imaginez-vous sur le toit de la voiture, à espérer que la mer ne l’emporte pas… Voici un autre facteur à garder à l’esprit: tempêtes et forts vents font monter le niveau de la mer encore plus… Voyez donc le résultat… Cela n’arrive pas en consultant les horaires de marée.

Le meilleur moyen de comprendre la marée est d’adopter le point de vue d’un oiseau, ou encore mieux, d’un satellite; et c’est ce que nous allons faire. Voici une image satellite de Holy Island à marée basse. La route est à gauche de l’île: on y voit les bancs de sables caractéristiques d’une marée basse. Lorsque la marée monte, le premier endroit submergé est le pont, au plus près du continent (ici en rouge). Cette voie est désormais impraticable. L’image suivante montre l’avancée de la marée. À point, la quasi-totalité de la route entre l’île et le continent est recouverte d’eau mais remarquez que l’eau gagne aussi la portion de la route située au bord de l’île. D’ici quelques minutes, l’eau recouvrira cette portion de route également. La dernière image montre la marée à son point culminant. Holy Island est redevenue une île à part entière.

Les véhicules sur la chaussée sont pris par la marée de bien des manières, mais nous considérerons les deux plus fréquentes.

Regardez la voiture rouge sur la partie de la chaussée sur l’île. Ces personnes sont parties environ 1h30 après la fin de la fenêtre de passage, en se disant: « on peut encore voir la route, tout va bien, »

« ce n’est qu’un peu d’eau sur le macadam, ce n’est rien. »

Ils commencent à rouler. Qu’est ce qui peut bien leur arriver? Au pire, ils peuvent toujours faire demi-tour. Ici, ils remarquent que la route derrière eux est submergée. Mais ce n’est pas grave, car devant la route est sèche. Ils accélèrent. Ils voient de l’eau de mer en face d’eux, mais aussi le pont qui est surélevé, et surtout, ils voient le continent! Ils sont arrivés jusqu’ici, ils ne vont quand même pas reculer… Cela ira : un dernier petit effort… Ils y vont ! Ils foncent en avant et…

c’est la catastrophe. Aïe!

La mer est plus profonde qu’il n’y paraissait. L’eau s’engouffre dans le système d’échappement et dans le moteur. La marée monte et il n’y a pas le temps, ni la possibilité de remorquer la voiture dans un endroit sûr. Elle sera submergée et ses occupants devront être secourus par les garde-côtes. Il faudra récupérer la voiture quand la marée se retirera, et si l’eau a noyé le moteur, il est probable que celui-ci soit irrécupérable.

Une autre variante sur ce thème arrive lorsque la voiture atteint le pont sur la chaussée, qui est légèrement surélevé, et qui donc paraît sûr. Une fois ici, nos infortunés intrépides constatent, à leur grand dam, que le niveau d’eau en face d’eux est plutôt élevé, et que derrière, c’est pire encore. Et tandis que la marée continue de monter et de recouvrir le pont, ils se rendent à l’évidence: la seule chose sensée à faire est d’abandonner la voiture et se mettre en sécurité dans le refuge.

Cela fait plutôt peur, hein?

En réalité, c’est effrayant si vous ne vous montrez pas prudent. Des dizaines de milliers de touristes visitent Holy Island chaque année, et profitent de cet endroit si particulier sans aucun problème. Maintenant que vous avez regardé cette vidéo, vous savez qu’il est facile de ne pas se mettre en danger: il faut traverser la chaussée aux horaires officiels recommandés. Si cela a l’air dangereux, faites demi-tour et profitez de Holy Island, c’est aussi simple que cela.

Quelques derniers conseils:

les informations qui vous ont été données concernent la chaussée, et non la voie pédestre à travers les sables de Holy Island, aussi appellée Pilgrim’s Way, le chemin du pèlerin. Ne planifiez pas votre randonnée en fonction des horaires de marée. La fenêtre temps pour traverser cette zone est beaucoup plus courte. Visitez notre site web pour plus d’informations sur Pilgrim’s Way. Il n’y a pas de voies pédestre ou cyclable sur la route chaussée, ce qui signifie que beaucoup de piétons et de cyclistes l’empruntent. Conduisez prudemment, laissez-leur la place de circuler. Parfois, de l’eau ou des algues recouvrent des nids de poule, et on s’en rend compte que bien trop tard, ce qui provoque des crevaisons ou des accidents, donc faites attention si vous ne pouvez voir la surface de la route. Cela dit, certains conducteurs sont si impressionnés par la chaussée qu’ils conduisent trop lentement, sans se préoccuper des autres. C’est une source constante de frustration pour les usagers qui vivent et travaillent sur l’île, et qui doivent gérer leurs déplacements quotidiens sur une brève fenêtre de temps pour se rendre sur le continent ou en revenir. La circulation sur la chaussée est limitée à 60 mph (90 km/h). Ralentissez au besoin, mais ne roulez pas lentement par défaut.

Si vous rencontrez un problème sur la chaussée, Appelez le 999 et demandez les garde-côtes. Il y a aussi un téléphone d’urgence dans le refuge.

Cette vidéo a été réalisée par moi-même, Danny, de Belvue Guesthouse.

Nous sommes basés à Holy Island et notre gîte est le point de départ idéal pour explorer l’île. Nous avons deux studios de luxe avec cuisine indépendante, et une chambre double « sans chichis » pour les plus économes.

Venez nous rendre visite! Merci de votre attention!